NE PAS CLIQUER
CONTACT

Actus et Astuces

Chez Unaniime, nous sommes à l'écoute du monde et de ses évolutions. Nous avons soif de nouvelles connaissances et nous aimons les partager. Lisez donc nos articles !

Restez informés !

Menu
NE PAS CLIQUER
CONTACT

Growth Driven Design ou l'amélioration continue de votre site.

28 mai 2018 15:18:02

Cela fait un moment que vous réfléchissez à refaire votre site web ou peut-être même à en créer un mais vous procrastinez et on peut le comprendre !

En effet, la refonte ou la création d'un site web demande du temps et coûte de l'argent. Dans le processus traditionnel de conception d'un site, de nombreuses étapes sont à prévoir et la facture est bien souvent salée ! Le Growth-Driven Design est une approche de conception basée sur la croissance. Et là vous vous dites "D'accord...mais c'est à dire... ?". On vous explique :

Tout d'abord, comparons rapidement la méthode traditionnelle de conception/refonte d'un site web de la méthode GDD (Growth-Driven Design).

Méthode traditionnelle : un arsenal lourd et fastidieux

  • Construction lente : entre 3 à 6 mois, de la conception à la mise en ligne.
  • Investissement temps important : votre site ne va pas se construire tout seul. Vous allez devoir désigner des personnes en interne pour suivre sa conception avec l'agence sélectionnée.
  • Coût initial élevé : avoir un site complet et parfait dès le lancement n'est pas donné car toutes les fonctionnalités sont développées d'un coup.
  • Retard de livraison : bien souvent la deadline de mise en ligne n'est pas respectée : entre les ajustements de dernières minutes, les fonctionnalités complexes à développer, les beugs inévitables en phase de développement, etc. votre site tarde à être opérationnel. Et comme on dit : le temps c'est de l'argent !

Méthode Growth-Driven Design : une solution intelligente et dynamique

  • Construction rapide : entre 2 et 3 mois, de la conception à la mise en ligne. On lance le site rapidement afin de pouvoir vite l'optimiser en fonction des données utilisateurs collectées. 
  • Gain d'argent : investissement de départ moins important. On réserve une grande partie du budget aux améliorations et optimisations mensuelles. Les coûts sont donc lissés sur l'année.

RÉSULTAT : avec une approche GDD, l'équipe marketing prend des décisions d'améliorations appuyées sur des données concrètes. Les optimisations sont régulières et efficaces.

traditional-web-design-vs-growth-driven

 

Comment ça marche ?

Le Growth-Driven Design est basé sur la méthode Agile (SCRUM). En bref : planifier (Plan) - faire (Do) - vérifier (Check) - ajuster (Act), encore et encore ("c'est que le début d'accord d'accord...").

 

Les 3 grandes phases du GDD :

  1. STRATÉGIE
  • Définir des objectifs clairs : L'équipe marketing et le client doivent se mettre d'accord en amont sur des objectifs S.M.A.R.T. (Spécifiques - Mesurables - Acceptables - Réalistes - limités dans le Temps). Sans objectifs clairs, il sera difficile de mesurer ensuite l'efficacité des actions entreprises. 
  • Rester "customer centric" :  en quoi le site va t-il pouvoir apporter des réponses aux problèmes du visiteur ? En ayant une compréhension aiguë du comportement utilisateur (besoins/attentes/points de douleur), il sera plus facile de créer un parcours client cohérent et fluide (UX/UI).
  • Construire un plan d'actions : un fois qu'on a déterminé les objectifs et compris les attentes de notre cible, il faut déterminer une liste de fonctionnalités à développer et les prioriser. On respectera alors la règle de Pareto des "80/20" : 20% des fonctionnalités au lancement doivent satisfaire 80% des attentes utilisateurs.

2. LAUNCH PAD

C'est un peu le "bébé" site qu'il va falloir nourrir, choyer et auquel nous prêterons beaucoup d'attention pour qu'il devienne grand, fort et autonome.

Le Launch Pad est lancé rapidement et servira de fondation aux optimisations futures. 

Pourquoi lancer le Launch Pad plus vite qu'un site traditionnel ? Pour pouvoir récolter des données rapidement, confirmer ou infirmer les hypothèses émises durant la phase "stratégie" et ajuster le plan d'actions en conséquence.

3. AMÉLIORATIONS CONTINUES

Une fois le "bébé site" en ligne, la collecte des données peut commencer.

On va donc analyser le parcours de navigation des utilisateurs, les CTA qui marchent et ceux qui fonctionnent moins bien, les points bloquants et abandons paniers, on prendra en compte les retours et avis de consommateurs, les pages/articles les plus vus et ceux qui le sont moins, etc.

Une fois toutes les informations réunies, on établira une nouvelle liste d'actions à entreprendre. N'oublions pas notre cher Pareto : on priorise toujours les actions qui auront le plus d'impact sur l'efficacité du site.

On récapétète cette phase cruciale :

  • Plan : listing des idées qui auront le plus d'impact pour atteindre les objectifs fixés en amont.
  • Develop : déploiement des actions prioritaires par sprint (sprint 1, sprint 2, sprint 3, etc.).
  • Learn : analyse des données afin d'optimiser et réajuster le prochain sprint.
  • Transfer : on s'active pour transformer les données, en idées puis en actions concrètes. Attention : ne pas oublier de partager tout ce qu'on aura appris avec le reste de l'entreprise (service commercial, marketing, ventes, etc.)

Allez la théorie c'est bien jolie donc on vous montre 2 petits exemples pour illustrer un avant/après d'optimisations de site (ergonomie/design) :

Avant :avant

Après : 

après

autre exemple...

Avant :

avant 1 30 j

Après :

apres 2

Avec le Growth-Driven Design, les optimisations ne sont jamais faites à l'aveugle. Elles sont pilotées par des données et prouvées par des données. 

Ce sujet vous intéresse ? Partagez le et découvrez nos autres articles. 

Vous souhaitez booster votre site internet et la croissance de votre entreprise ? Prenons RDV !

 

office-620822_1920.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter

Pas encore de commentaires :(

Donnez-nous votre avis !